La personne handicapée

Le handicap se definit par la diminution de l'autonomie, qu'elle soit physique ou mentale. Il entraine une multitude de répercussions sur le corps : hypertrophie ou atrophie musculaire, inconfort digestif, troubles du sommeils, déformations...

Dans les cas l'ostéopathie peut apporter aux patients un confort supplémentaire en redonnant autant que possible liberté et mobilité aux articulations, viscères et muscles. 

Le corps met également en place des compensations afin de pallier à une perte de mobilité importante d'une partie ou de l'ensemble du corps. Ces compensations peuvent provoquer à long terme des douleurs sans rapport direct avec le handicap.

Il ne faut pas oublier que lorsqu'une personne handicapée retrouve un peu de souplesse, sa prise en charge par son entourage peut être facilitée de manière non négligeable. 

«  La vie c’est le mouvement  » A.T.STILL (père de l’ostéopathie)

 

Dans les cas d'handicaps mentaux lorsque les lésions cérébrales sont trop importantes pour pouvoir envisager une récupération significative, le traitement ostéopathique apporte souvent un meilleur confort de vie. On est moins tendu, moins nerveux, on souffre moins. On est moins  "mal dans son corps" .
L’ostéopathie n’est, bien entendu, pas une méthode exclusive, mais doit s’inscrire dans un cadre thérapeutique faisant appel à tout ce qui peut aider à surmonter son handicap.

 

Dans tous les cas, l’ostéopathie permet de vivre mieux dans son corps, malgré les difficultés rencontrées. Cela est déjà en soi un résultat non négligeable.

1/1

Morgane Guillou Ostéopathe